Mon Panier

 x 
Panier Vide
   

Recherche Articles

   

Recherche produits

   

Chacun peut penser ce qu'il veut des rumeurs et autres prévisions des « analystes » mais Peter Misek de Jefferies n’est pas un débutant. Comme tout le monde, il lui est arrivé de se tromper mais globalement ses prévisions sont plutôt justes. Qui plus est, il ne tire pas ses conclusions de son doigt mouillé mais à partir d’analyses fines du marché et de rencontres avec les principaux acteurs impliqués, en particulier les fabricants d’Extrême-Orient. 

Dans sa dernière note, Peter Misek précise avoir rencontré la semaine dernière plusieurs sous-traitants d’Apple ce qui lui a permis d’arriver à cette conclusion : l'iPhone de la prochaine génération (6) sera équipé d'un écran plus grand, 4,8 pouces de diagonale contre 4 pouces pour les iPhone 5. Quant à la date, il projette le mois de septembre 2014. Outre les informations qu’il a pu obtenir, l’analyste fonde ses prévisions sur des données marchés, en particulier la part de marché des écrans de plus de 4 pouces qui a compté pour 50% des ventes durant le dernier trimestre contre 20% un an auparavant. Dans ces conditions, M. Miesek estime qu’il va y avoir un fort marché de renouvellement. « Nous pensons que les 85 millions d’iPhone éligibles à une mise à jour lors de la sortie de l’iPhone 6 seront boostés par 5 à 10 millions de personnes qui auront sauté la mise à jour vers la gamme 5S/5C », écrit l’analyste de Jeferies.

Vers les 600 $ l'action

Dans ces conditions, il relève ses prévisions de cours de l'action Apple (487,75 dollars en clôture hier). De neutre avec un objectif de cours à 450, il passe à « acheter » avec objectif à 600$. Outre les prévisions de vente, il considère qu’Apple va réussir à maintenir voire à élever ses marges. En effet, au début de l’année, certains fournisseurs d’Apple s’étaient targués de pouvoir « tordre le bras » au constructeur californien dans les négociations sur les prix des composants entrant dans la fabrication de l’iPhone. M. Misek estime que ce n'est plus le cas aujourd’hui.

Il pointe toutefois un gros bémol à ce tableau idyllique : les ventes du modèle 5C. Toujours d’après ses rencontres avec les fournisseurs, les prévisions de fabrication auraient été descendues de 30 à 20 puis 15 millions. Toutefois, cet échec, s’il se confirme, pourrait demeurer relatif dans la mesure où cela représente d’autres possibilités de mise à jour vers l’iPhone 6.

   
© ATOUT INFORMATIQUE NIMES - Contact : 06 29 45 01 85